INTERVIEW DE MARINE, ÉLECTRICIENNE

Posté dans : Interview | 0

 

PORTRAIT D'UNE FEMME À CONTRE COURANT

 

Bonjour Marine, vous êtes électricienne de métier et avez lancé en 2017, avec votre compagnon, votre start-up E.D.I Électricité – Domotique - Informatique. Pouvez-vous me parler de votre parcours qui vous a amené à faire le métier que vous faites aujourd'hui ?

Effectivement, notre entreprise va prochainement fêter ses un an. Nous intervenons essentiellement chez les particuliers pour 3 domaines : l’électricité (dépannage), domotique (installation d’objets connectés), informatique (assistance, dépannage, création de pc sur mesure). Nous nous sommes également lancés dans l’impression 3D, pour réaliser des objets en plastiques biodégradables (PLA). Depuis quelques mois, nous avons ouvert une boutique en ligne regroupant le matériel que nous pouvons avoir besoin pour nos services.

Avant d’en arriver là, j’ai intégré un lycée professionnel en passant par une formation de BAC PRO Électrotechnique Énergie Communicant. À la base, mon objectif était d’être régisseuse lumière dans le monde du spectacle. Dans mon entourage, le milieu du spectacle était représenté comme un univers fermé où, j’aurais très peu de chance d’y entrer. Pour m’offrir d’autres alternatives, au cas où ils auraient pu avoir raison, j’ai choisi de m’orienter en électricité. Il y a beaucoup de possibilités d’avenir dans ce milieu et cela m’a aidé à intégrer des équipes de techniciens du spectacle assez rapidement grâce à ma formation en électricité.

 

Comment se sont passées vos années de d'études ? 

Je me suis retrouvée être la seule fille parmi une vingtaine de garçons dans un lycée qui avait la réputation d’être très violent. Le premier mois n’est pas évident, il faut se faire une place (un peu comme le petit nouveau qui arrive en cours d’année). J’ai prouvé que j’étais capable de faire le même travail qu’eux, que je n’allais pas faire une crise si, en câblant j’allais avoir un ongle qui se cassait. Pour être dans un milieu masculin il faut avoir un esprit relativement ouvert et savoir réellement pourquoi on est là et quel est notre objectif à la fin. Je pense pouvoir dire que j’y ai passé mes meilleures années scolaire.

La partie la plus dure était quand il fallait trouver les stages pour valider nos années. Les entreprises avaient souvent eu une mauvaise expérience avec les stagiaires et, ne voulait plus prendre de risques. Alors quand en plus ils avaient une fille face à eux, ils prenaient peur. Heureusement, j’ai pu trouver de bonnes entreprises qui ont accepté de me donner ma chance dans le milieu.

 

Concrètement en quoi consiste votre métier ? 

Au sein de E.D.I, mon métier consiste à faire un premier diagnostic en prenant les rendez-vous. En fonction des explications que l’on va me donner du problème, je vais pouvoir orienter mon compagnon sur l'éventuel problème auquel il devra faire face. Quand j’ai le temps, il m’arrive de l’accompagner sur certains dépannages pour lui donner un coup de main. Je m’occupe également de la partie référencement de nos sites web ainsi que du design de ses derniers.

 

Quelle est la réaction des gens quand ils vous rencontrent ? 

Les gens sont souvent étonnés. Personne ne m’imagine être électricienne, du coup, quand je commence à dire ce que je fais comme métier, cela surprend. Pour mon entreprise, le fait d’avoir une femme comme premier contact va plutôt rassurer le client.

 

Avez-vous une anecdote à raconter au sujet de votre métier ?

Alors là… ai-je le droit à l’option secret professionnel ? Néanmoins pour répondre à la polémique actuelle sur le harcèlement sexuel, je peux affirmer n’avoir jamais été harcelée sexuellement au cours de ma formation ou en entreprise. Tous les hommes ne sont pas des monstres et, toutes les femmes ne sont pas des anges… Les féministes nous posent d’ailleurs un sacré soucis avec ces histoires puisque, c’est ce qui va parfois bloquer une entreprise à prendre du personnel féminin dans un milieu plutôt masculin.

 

D'après vous, comment se fait-il que le métier d'électricien est plutôt un métier « d'homme? »

Souvent pour les gens, être électricien c’est travailler sur des chantiers dehors où il faut tirer des câbles, porter de grosses caisses à outils… Ou alors, ils ont la vision de leur électricien qui a quarante ans et, qui galère tout seul avec son entreprise. Pourtant, les femmes sont recherchées notamment en industrie pour réaliser du câblage d’armoire qui est un travail plus minutieux et peu salissant.

 

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Pour être électricien, il faut surtout avoir un esprit ouvert. Ensuite, il faut savoir gérer la pression... Vous avez la vie des autres dans vos mains. La moindre erreur électrique peut être fatale pour la personne qui arrive derrière vous. Il faut aussi être curieux et, avoir une certaine logique que ce soit pour du dépannage électrique ou de la rénovation / construction.

 

Découvrez l'univers de Marine et son compagnon via leur site www.edi-elec.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.