MES ESSENTIELS DE FÉVRIER

Posté dans : Lifestyle | 0

 

Février a sonné pour moi comme un second Noël. Il a été festif avec la Saint-Valentin, le Carnaval et remplis d’aventures avec mes vacances au ski. Grâce à mes promenades urbaines, il a été aussi riche en nouvelles découvertes tant humaines que matérielles. Je ne vais pas tout vous raconter, mais j’ai sélectionné ci-dessous, toutes les choses qui ont fait vibrer ce mois de février :

 

MON BOOST DU MATIN

 

 

Le matin, j’aime bien me faire un bol coloré et vitaminé après ma séance de fitness à la maison. Ce rituel matinal me rend toujours de bonne humeur et me booste pour toute la journée. Il est composé d’une base de muesli du soleil de chez Favrichon, disponible aussi dans les épiceries bio. Ensuite, j’y ajoute des graines de chia que j’ai laissées s'imbiber de lait. Elles sont connues notamment pour leurs vertus nutritives et riches en omega 3. En toping, je complète avec des oléagineux (noix de cajou, noix de pécan, noisettes, amandes) et des fruits (framboises, myrtilles, groseilles, baies de goji, dattes). Et en touche finale, quelques gouttes de sirop d'agave. En accompagnement, je prends généralement une pomme et une infusion. Il m’arrive aussi de manger dès le matin, du chou kale à la vapeur avec un oeuf au plat. Pour moi, c'est ma madeleine de Proust. Elle me rappelle un fameux brunch londonien...

 

MON LIVRE : "KILOMÈTRE ZÉRO"

 

 

C’est en allant à la librairie pour découvrir des nouveautés littéraires, que je suis tombée sur le tout premier roman de Maud Ankaoua « Kilomètre Zéro » .  Depuis quelques années, je lis des livres de non-fiction. Mais cette fois-ci, je me suis laissée tenter par ce roman sans avoir d’attente particulière.

C’est le résumé du livre et surtout le fait que l’histoire se passe au Népal, qui m’a séduite : « Et vous, jusqu'où irez-vous pour sauver une amie? Maëlle, 35 ans, est directrice financière d'une start-up en pleine expansion. Ses passions : le travail, le luxe et sa salle de sport. Une vie bien rodée jusqu'à ce que sa meilleure amie lui demande de récupérer une méthode ancestrale capable de la guérir. Commence alors un voyage inattendu au coeur des Annapurnas, guidé par un sage à la philosophie bouleversante. »

J’ai lu ce livre en 3 jours pendant mes vacances au ski, le cadre s’y prêtait si bien ! Impossible de le lâcher, car à chaque chapitre, on avance avec le personnage qui découvre à chaque étape de son aventure, une perle de sagesse. La lecture est simple et fluide avec de belles descriptions des saveurs, des couleurs et des paysages népalais. L’histoire en elle-même est un voyage initiatique, agrémenté d’aventure, de suspens, d’une idylle… Bref, le mélange parfait pour vous tenir en haleine jusqu’à la fin du livre. Mais ce qu’on attend le plus, c’est le dénouement de l’histoire : est-ce que Maëlle réussira à sauver son amie ?

Tout ce que je peux vous dire, c’est ce que ce livre est une mine d’or de sagesse. Il m’a fait comprendre, entre autre, le rôle de l’Ego et comment on arrive à le contrôler. Mais bien d’autres enseignements vous attendent dans ce livre. Ils vont vous permettre de vous transformer pas à pas et de vous élever spirituellement, en même temps que le personnage principal.

Ce livre est classé rayon développement personnel, je le recommande à tout le monde ! Je pense que les enseignements tirés de ce livre peuvent réellement changer votre quotidien, notamment dans les situations de stress ou de conflit. Il est fait pour ceux et celles qui veulent être meilleurs que la personne qu’ils étaient hier avec pour but ultime, le bonheur que l’on peut tirer de soi-même.

 

Cliquez sur l'image pour commander le livre

 

 

MON SAC CAMELIA ROMA

 

J’ai découvert leur sac sur Instagram, et j’ai eu un gros coup de coeur pour ce bucket bag ! Camelia Roma est une marque italienne élégante et contemporaine. Elle s’inspire des grands classiques de l’univers de la maroquinerie. Leurs sacs sont fabriqués dans la région des Marches en Italie, selon les techniques artisanales traditionnelles.

 

 

Tout d’abord, lorsque j’ai reçu mon colis, j’ai été vraiment surprise par la qualité du packaging. En effet, j’ai reçu mon bucket bag dans une superbe boîte blanche avec un ruban noir et une fleur de camélia, qui fait très luxe. À l’intérieur, mon sac était emballé dans sa housse de protection.

 

 

Concernant le sac en lui-même, il a été à la hauteur de mes attentes. Niveau design, je le trouve très beau ! Le cuir est magnifique et soyeux au toucher. Il a une pochette porte-feuille détachable et une lanière ajustable. Mais c’est surtout l’intérieur du sac en suédine rouge vif qui m’a séduit. J’ai un peu l’impression de porter un Louboutin version sac.

 

 

Concernant sa tenue, j’attends de le porter régulièrement pour me prononcer sur la qualité du sac. Le seul petit bémol que j’ai déjà remarqué est que la suédine à l’intérieur peluche un peu. J’en ai retrouvé sur mon livre en le transportant, mais ce n’est pas un problème majeur à mes yeux.

 

 

Niveau service, l’envoi du sac a été rapide (entre 5 à 7 jours avec un supplément de 10€ pour l’envoi vers la France). Si le sac ne vous convient pas, vous pouvez le retourner sous 14 jours à vos frais… Enfin, côté prix, mon fabuleux bucket bag m’est revenu à 110€, ce que je trouve tout à fait raisonnable compte tenu de tout ce qui a été évoqué précédemment. Il existe des tas de modèles sur leur site web www.cameliaroma.com, je suis sûre que vous allez trouver le vôtre !

 

MES LUNETTES ANTI-LUMIÈRE BLEUE

 

Duboce est une monture oversize translucide recouverte d’écailles roses sur la partie supérieure. Prix : 65€

 

Comme vous le savez, mon travail est la photo… Mais je dois vous avouer que je passe plus de temps derrière un écran que le nez collé à l’objectif. Il m’arrive même de rester des journées entières sur l'ordi, pour retoucher mes photos ou pour écrire de nouveaux articles. Cela fait un moment que j’éprouve une certaine fatigue oculaire à cause de cette exposition prolongée. Et comme je suis aussi un peu addicte à mon smartphone, mon cas ne va pas en s’arrangeant !

Il a fallu attendre de fêter la Saint-Valentin entre amis, pour que le déclic se fasse. Mon amie Putri me parle des lunettes Edie & Watson… C’est une marque qui propose les premières lunettes unisexes qui protègent les yeux de la lumière bleue des écrans (ordinateurs, smartphone, TV, etc.)

Je décide donc de faire un tour sur leur site et je découvre alors leur univers branché et très second degré. Par exemple, pour voir quelle lunette me va, leur mascotte, un chat, me fait passer un quizz assez loufoque. Le comble est que je trouve une paire de lunette qui me plaît bien : la Duboce. Après quelques comparatifs, je décide de la commander. Je reçois alors un mail de confirmation de ma commande, très drôle du genre : « Vos chères lunettes ont été soigneusement retirées de leur armoire sacrée en Acajou de Cuba. Elles ont été nettoyées une dernière fois - avec un mouchoir en coton qui appartenait jadis à Chuck Norris ».

À partir de là, j’ai qu’une hâte : recevoir mes lunettes. Heureusement, je les commande la veille de mes vacances au ski, histoire de les mettre en stand-by dans un coin de ma tête. Jusqu’au retour où je me précipite vers ma boîte aux lettres ! Je découvre alors ma paire d’Eddie & Watson… La première chose qui me surprend est que ces lunettes sont assez légères et ne glissent pas sur mon nez. Un point crucial quand vous avez un nez « asiatique » comme le mien. Ensuite, le design est très joli, le packaging soigné. Sinon niveau oculaire, ce sont des lunettes sans corrections, j’attends de voir si après un mois il y a des améliorations, mais je les aime déjà beaucoup et les emmène toujours avec moi.

 

MA BOUGIE 100% NATURELLE

 

Durée de combustion : 20h Boîte en métal doré Environ 100ml Hauteur: 4,8 cm Diamètre : 6 cm Prix : 14€

Lors d’une de mes pérégrinations mulhousiennes, je suis tombée sur Le Bôcal. C'est un concept store et showroom de créateurs. On y trouve du mobilier, des objets déco, des créations originales et des pièces uniques de fabrication locale. Comme je suis une grande fan de bougie, je suis instantanément attirée par l’odeur enchnteresse des bougies de « Minette à Bicyclette ». Je découvre alors leur gamme de bougie à la cire de soja. Jusque-là, je n’avais pas vraiment conscience de la toxicité des bougies d’ambiance qu’on peut trouver un peu partout. Mais c’est en lisant leur descriptif que j’ai compris leur idée d’utiliser du soja dans la fabrication de leur bougie.

La marque, utilise une cire naturelle de soja parce que c’est une ressource durable, renouvelable et 100% biodégradable. De plus, les bougies ne dégagent pas de substances toxiques lors de leur combustion contrairement aux bougies en paraffine. Elles ne contiennent ni d’OGM ni de phtalates. Leurs bougies sont faites main dans des pots réutilisables en verre et en métal respectueux de l’environnement. Bref, non seulement leurs bougies sont « healthy » et « eco-friendly » mais en plus, leurs fragrances sentent divinement bon !

Je choisis donc l’Amour - baies et infusion de feuilles et pétales de rose. Histoire d’offrir à mon amoureux, une petite ambiance tamisée et florale en regardant notre série préférée.

 

MES "WORKING PLACES"

 

 

Ce mois-ci, je me suis forcée à travailler hors de mon studio avec un esprit ouvert à la nouveauté. J’ai donc pris mon ordi et mon vélo à la recherche d’endroits sympas en ville où je pouvais m’installer, le temps d’écrire un article ou de retoucher mes photos.

Pour commencer, je suis allée à « Le Temps d’une Pause ». C’est un endroit convivial, à la déco tendance et chaleureuse. Au fond du salon se trouvent une belle verrière et pleins de gros canapés où il est confortable de se lover pour y lire des magazines en libre-service. J'ai beaucoup apprécié les deux grandes tables qui permettent de « co-worker » en buvant son Tchai Latte ! C'est vraiment pratique si on veut travailler en groupe. Mais généralement, l'endroit n'est pas très calme. Victime de son propre succès, je suppose !

Une autre fois, je suis tombée par hasard sur « Le boudoir de Léa ». C’est un salon de thé ouvert sur un magasin de BD. Je précise que ce n’est pas un endroit où l’on boit un thé en lisant une BD. Ce sont deux endroits bien distincts, bien qu’ils soient ouverts l’un sur l’autre. Un coin "repos" est dédié pour les enfants ou ceux qui veulent se reposer sur des coussins. J'ai apprécié le lieu qui est très calme et reposant.

L’autre jour encore, j’ai découvert le « 1924 Un Monde de Cafés » le spécialiste du café pour les amateurs ! Au rez-de-chaussée, se tient le magasin où on peut acheter tous les produits qui touchent au café (mugs, cafetières et café en grain, etc.). Puis, au premier étage, on peut déguster sa boisson et profiter de la belle véranda avec vue sur la rue piétonne. Soit sur une table, soit dans un canapé moelleux. J'aime le lieu qui est vraiment spacieux et la déco vintage des années 20.

Et dernièrement, j’ai testé le « Tilvist » qui est un Coffee Tea shop & Social Place. Ce salon de thé se démarque des autres, grâce aux conférences, workshop et ateliers divers qui sont organisés. C’est un vrai lieu de rencontre et d’échange dans l’esprit scandinave. J’y suis restée du matin jusqu’au soir, j’ai donc pu faire un petit tour de la carte et goûter à leur quiche et salade faite maison pour le déjeuner. Dans l’après-midi, un groupe s’est installé à une grande tablée pour un atelier écriture. J’en ai profité pour regarder la programmation de tous les prochains workshop du Tilvist. Le soir, on y trouve des ateliers autour du bien-être, de la méditation, des séances de massage, etc. On paye le prix d’entrée et généralement une boisson est incluse. C'est mon coup de coeur, je vous recommande vivement ce lieu !

Et vous, quels sont vos coups de coeur de ce mois ? Avez-vous fait de nouvelles rencontres, lu des livres ou voyagé ? Racontez-nous dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.